Hommage à Suzanne

Suzanne

Dans les « Echos de Comblain » de ce mois d’août figure un hommage poignant et sincère à Suzanne Ledent-Gérads, nous le reproduisons dans son intégralité.

« Assis dans le salon lisant la presse quotidienne, je guette l’arrivée de la camionnette blanche du service des repas à domicile : 9h30, pas de véhicule en vue ; 10h, idem, 10h30, aucune nouvelle. Enfin, je la vois arriver et sors comme de coutume à sa rencontre au bord du chemin. Vendredi dernier, c’était Suzanne qui m’avait servi comme si cela allait de soi. Aujourd’hui, c’est l’employée dont je remarque immédiatement la mine défaite et la tristesse qu’elle dégage ; répondant à ma question sur le pourquoi de ce visage décomposé, elle m’annonce le décès accidentel de sa présidente, Suzanne LedentGerads. Je n’ai que quelques précisions sur le tragique événement qui vient à peine de se produire.

Cela fait un quart de siècle que je sympathise avec Suzanne que je côtoie pratiquement tous les jours dans les différentes fonctions qu’elle va remplir dans sa carrière au service de la commune ; que ce soit dans l’entretien des locaux qu’elle assume avec perfection ou dans les différentes tâches qu’elle remplit volontiers lors des réceptions de personnalités (le prince Laurent par exemple) ou de citoyens de la commune venus fêter leurs noces d’or ou de diamant, il n’est pas nécessaire de «surveiller» son travail : tout est parfait et Suzanne est là, souriante, aimable, attentive à ce que tous les invités soient servis à leur grande satisfaction.

Je n’ai pas aujourd’hui l’âme d’un reporter prêt à vous fournir tous les détails de la vie de Suzanne mais plutôt de vous faire part de cette générosité, de cet amour de la commune dont elle a constamment témoigné. La retraite bien méritée est loin de couper son élan ; sollicitée par beaucoup, elle accepte de figurer sur la liste électorale de la majorité et remporte, dès sa première apparition un beau succès en terme de voix, preuve que nos concitoyens l’apprécient particulièrement.

Que dire de son passage à la présidence du CPAS ?

Ses qualités de cœur vont pouvoir s’exprimer non seulement dans le traitement journalier des dossiers mais aussi dans des initiatives remarquables : les rencontres mensuelles avec les qu’elle choie particulièrement, l’ouverture du magasin de seconde main, la récolte de meubles prêts à répondre aux attentes de la population, le service des repas à domicile au cours duquel elle a connu cette fin tragique …

Adieu, SUZANNE, tu vas nous manquer . TU NOUS MANQUES DÉJÀ.»

C.T.

[Déjà lu 1789 fois]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *